Goma : plus de 50 officiers et magistrats militaires bénéficient d'une formation sur les violences sexuelles

Une cinquantaine de commandants d’unités de l'armée et des magistrats militaires participent à un séminaire organisé par la commission des FARDC pour la mise en œuvre du plan d’action pour la lutte contre les violences sexuelles. Ces assises de deux jours permettront aux responsables des unités de l’armée de condamner et conduire en justice les militaires auteurs des violences sexuelles. 

Selon le secrétaire de cette commission des FARDC, le colonel Jean Daniel Batabombi, si les commandants sont sensibilisés sur ces questions, la prévention des violences sexuelles sera une réussite. 

« Nous avions été instruits par le ministre de la Défense nationale et anciens combattants, afin de venir sur le terrain, organiser des activités de sensibilisation des commandants des grandes unités, dans le cadre de cette campagne. Parce que ce sont les commandants qui sont responsables de la gestion quotidienne des troupes. Et si les commandants sont de plus en plus responsabilisés sur cette question, certainement il y aura un contrôle effectif des mouvements des troupes et il y aura la prévention des violences sexuelles », a-t-il précisé. 

A la fin de ce séminaire, tous les officiers bénéficiaires vont signer des actes d’engagement pour sanctionner tout acte de violences sexuelles commis par les militaires sous leurs commandements. 

« A ce moment-là, le commandant est à mesure de sanctionner sur le plan disciplinaire, tout présumé auteur des violences sexuelles et les cas échéants, le déférer devant les juridictions militaires pour qu’il réponde de ses actes. Et la haute hiérarchie des forces armées a estimé que la collaboration entre le commandement militaire et la justice militaire constitue un atout pour donner des réponses holistiques aux questions de la lutte contre les violences sexuelles », a soutenu le colonel Jean Daniel Batabombi. 

Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la politique nationale lancée le 19 juin 2021 en Ituri par le Président de la République. 

Cette campagne est organisée sous le thème : « Tolérance zéro contre les violences sexuelles impliquant les militaires pendant l’Etat de Siège ». Ces assises sont organisées en collaboration avec le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH).  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner