Sud-Kivu: fermeture de 88 établissements de l'ESU jugés non viables

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire a fermé au moins 88 établissements relevant de ce ministère au Sud-Kivu. Ces établissements d’enseignement supérieur et universitaire ont été jugés non viables par le ministre de l’ESU.

Ils sont ainsi appelés à fermer leurs portes. Cette décision est contenue dans une circulaire prise par le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi datant du vendredi 10 décembre.

Ces établissements concernés sont du secteur public et privé. Ils ne connaîtront donc pas de rentrée académique en janvier 2022. L’on peut notamment citer l’Université Biosadec à Bukavu, l’Université officielle de Fizi à Baraka, l’ISTM Kamituga ou l’université, ou encore l’Institut supérieur d’études agronomiques ( ISDR) Uvira.

« Cette décision est une bonne nouvelle pour les étudiants », indique Bibish Masoka, présidente de la conférence des chefs d’établissements de l’ESU du Sud-Kivu.

« Nous estimons que c’est une bonne chose. C’est un garde-fou surtout pour les étudiants qui prennent l’inscription dans ces différents établissements. Avec donc cette liste, ils seront à mesure d’opérer un bon choix. Je pense que les autorités provinciales vont faire le suivi de la bonne exécution de cette circulaire », a-t-il ajouté.

 Cette décision est consécutive à une enquête de viabilité initiée en juillet et août 2021. Plusieurs inspecteurs étaient envoyés dans des établissements pour ce faire.

« Le critère qui porte sur les infrastructures, les bâtiments et puis sur les équipements, les ordinateurs, les équipements des laboratoires, etc. Mais aussi le critère qui porte sur le nombre d’enseignants qualifiés et sur le personnel aussi administratif », note Bibish Masoka, qui explique les critères qui ont été pris en compte lors de cette évaluation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner