Le Potentiel : « Banana : RDC, future plaque tournante de commerce mondial »

Revue de presse du mardi 1er février 2022

Le lancement des travaux de construction du port en eaux profondes de Banana est largement commenté par les journaux parus mardi 1er février à Kinshasa.

« La date du 31 janvier 2022 sera marquée en lettres d’or dans les annales de la RDC en ce qu’elle est celle de la concrétisation de ce qui n’était qu’un rêve 40 ans durant. Le projet du port en eaux profondes prend corps, grâce à une convention révisée en 2021 par Félix Tshisekedi, qui sert de support à l’érection de ce projet conçu en 1972 », informe Le Potentiel.

Ce méga projet dont le coût global est évalué à 1.2 milliard de dollars américains, fera de la RDC « une force commerciale importante » capable d’accueillir de gros bateaux.

« La première phase consiste à construire un quai de 600 m² et de 25 hectares d’espace de stockage, soit une capacité annuelle de 322000 conteneurs et de plus de 1,2 million de tonnes de marchandises, pour un coût de 350 millions USD », précise le quotidien, estimant que ce port permettra à la RDC de disposer d’une porte de sortie maritime en eaux profondes pour recevoir les grands navires.

Ainsi, la cité côtière de « Moanda, qui se positionne comme un des poumons du secteur des hydrocarbures, bénéficiera à travers cet ouvrage d’un terminal pétrolier avec tout son corollaire : le chargement et le déchargement du pétrole brut et des produits dérivés pour faciliter l’approvisionnement du pays », renchérit le quotidien Le Journal, citant le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu.

La Prospérité par d’une deuxième grande promesse matérialisée en 2022 par Félix Tshisekedi. « D’un côté, TransAcadémia, ce projet devant permettre la mobilité des étudiants et, de l’autre côté, la construction du port en eaux profondes de Banana dont le go a été donné hier, lundi 31 janvier 2022, à Moando, dans le Kongo Central, où le Président Félix Tshisekedi a procédé à la pose de la première pierre pour le démarrage des travaux », note le tabloïd.

Un véritable pas historique important a été ainsi franchi par le chef de l’Etat, estime La Tempête des Tropiques, après la signature des conventions de collaboration entre la RDC et la Société Dubaï Port World fin décembre 2021 chargée de l’exécution desdits travaux. Et, selon les estimations, que certainement relaie le tabloïde, la livraison de l’ouvrage devra intervenir en 2025, en espérant que le délai sera bien respecté par l’entreprise chargée d’exécuter lesdits travaux.

« Il est prévu au total 4 phases avec au final un investissement d’environ un milliard USD. Hormis le quai d’accostage, les entrepôts, l’administration portuaire seront construits. Une zone industrielle et portuaire sera également implantée dans la zone qui englobe l’île de Bulambela, la base navale de Kitona et certains villages du secteur des Assolongo », détaille le quotidien.

Aussi, estime L’Avenir, la construction de ce port va permettre à la RDC de mettre en place une politique de sous-traitance en privilégiant notamment la préservation des intérêts.

Bref, résume Forum des As, la RDC s'attend à un boom économique d'ici à 2025.

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner