Des tirs à Mitwaba à la suite du refus des Bakata Katanga de se rendre à Lubumbashi

La situation reste confuse depuis tôt ce mercredi 2 février à Mitwaba-Centre, dans le Haut-Katanga, où des tirs entendus ont été entendus.  

Les combattants Bakata Katanga, qui avaient été désarmés par les FARDC, ont refusé de rejoindre la ville de Lubumbashi. L’armée a dû faire usage aux tirs de sommation.   

Tout serait parti de la décision des autorités dépêchées sur place à Mitwaba de ramener à Lubumbashi les miliciens Bakata Katanga désarmés. Ces derniers ont manifesté de la résistance et ont refusé de prendre place à bord des véhicules disponibilisés à cet effet.   

D’après sources locales, certains éléments Bakata Katanga qui avaient dissimulé leurs armes en ont fait usage pour couvrir leur fuite ; en prenant les femmes et les enfants comme boucliers humains.   

La plupart des miliciens ont rejoint la brousse par les villages de Mazombwe et Kapopotshi d’où ils sont venus.   

Ce qui a provoqué la panique, obligeant la population à se terrer chez elle. 

Entre temps, la plupart des miliciens ont rejoint la brousse par les villages de Mazombwe et Kapopotshi d’où ils sont venus.   

Les habitants de Mitwaba, qui avaient fui leurs maisons à l’entrée de ces miliciens samedi 29 janvier dernier, ont trouvé refuge soit en brousse soit encore dans d’autres villages comme Kasungeji Kiwisha, Mwema, Dilenge et autres.  

D’après la société civile locale, depuis samedi dernier les activités scolaires sont paralysées, car beaucoup d’élèves et certains de leurs enseignants sont partis de Mitwaba-Centre. Les agriculteurs ont aussi peur de se rendre aux champs et Mitwaba-Centre n’est pas alimenté en produits alimentaires.  

Une forte délégation, conduite par le ministre provincial de l’intérieur, est arrivée sur place ce mardi pour rassurer la population et inviter ceux qui ont fui leurs maisons de les regagner.   

Aucun bilan humain n’a été dressé pour l'instant. Une réunion de sécurité, présidée par le ministre provincial de l’intérieur, a eu lieu ce mercredi dans l’avant midi. Rien n’a encore filtré de cette rencontre. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner