Articles de la catégorie « Actualité »

15/09/2005 - 13:19
Il s’agit toujours des soldats rwandophones. Cette fois-ci, la majorité des bataillons de la 12e brigade ont quitté leurs positions pour se diriger dans la forêt, note radiookapi.net C’est la troisième désertion en trois semaines dans la 12e brigade. Les hommes du 825e bataillon commandé par le major Bora ont quitté Nyamilima tandis que ceux du 822e bataillon placé sous le commandement du major Willy ont abandonné leur poste de Rutshuru centre.
Actualité /
15/09/2005 - 13:00
L’administrateur du territoire, Salumu Chenge, a fait part de cette situation au gouverneur de province en visite de travail à Kongolo le mercredi.Celui-ci a immédiatement instruit la hiérarchie militaire pour mettre fin à cette pratique, signale radiookapi.net Il s’agit des taxes des marchandises qui viennent par train ou par bateau. Selon l’administrateur du territoire de Kongolo, au départ de Lubumbashi, les militaires font passer les marchandises des
Actualité /
15/09/2005 - 13:00
L’administrateur du territoire, Salumu Chenge, a fait part de cette situation au gouverneur de province en visite de travail à Kongolo le mercredi.Celui-ci a immédiatement instruit la hiérarchie militaire pour mettre fin à cette pratique, signale radiookapi.net
Actualité /
14/09/2005 - 17:50
L’information a été confirmée par la 8e région militaire. Trois cents éléments de ce bataillon basés à Rwindi, dans le territoire de Rutshuru ont quitté leur position le mardi 13 septembre 2005 dans la soirée, autour de 20heures locales, signale radiookapi.net Tous ces déserteurs sont issus de l’ex-ANC. Ils appartenaient à un bataillon mixte et ont quitté leur base sous le commandement du major Baudouin. Ces combattants se seraient dirigés vers Nyanzale, affirment les mêmes sources. rn
Actualité /
14/09/2005 - 17:50
L’information a été confirmée par la 8e région militaire. Trois cents éléments de ce bataillon basés à Rwindi, dans le territoire de Rutshuru ont quitté leur position le mardi 13 septembre 2005 dans la soirée, autour de 20heures locales, signale radiookapi.net
Actualité /
14/09/2005 - 17:45
La nouvelle a été annoncée aux porteurs du VIH le mardi 13 dernier à l’hôpital général de référence du chef-lieu de la province du Bas-Congo, signale radiookapi.net La consternation a été totale parmi les malades et le personnel soignant de l’hôpital. Selon les sources médicales de la place, la « Générale des services de santé » (Gss), une entreprise basée à Kinshasa pourvoyeuse de ce médicament ne peut les approvisionner avant le vendredi prochain. Celle-ci attend d’être approvisionnée à son tour par une firme
Actualité /
14/09/2005 - 17:45
La nouvelle a été annoncée aux porteurs du VIH le mardi 13 dernier à l’hôpital général de référence du chef-lieu de la province du Bas-Congo, signale radiookapi.net La consternation a été totale parmi les malades et le personnel soignant de l’hôpital. Selon les sources médicales de la place, la « Générale des services de santé » (Gss), une entreprise basée à Kinshasa pourvoyeuse de ce médicament ne peut les approvisionner avant le vendredi prochain. Celle-ci attend d’être approvisionnée à son tour par une firme indienne productrice des anti-rétroviraux.
Actualité /
14/09/2005 - 17:39
C’est l’auditorat de la garnison militaire de cette ville qui a annoncé cette arrestation. L’officier des FARDC, Yalala Musabao était en poste au village de Kakwala, à plus ou moins 25 kilomètres, au sud-ouest de Kalemie, lorsqu’il a été appréhendé, selon radiookapi.net Selon l’auditeur militaire de Kalemie, Roger Wavara Korodoti, c’est au cours de la mission d’inspection du commandant de la 6e région militaire au Nord-Katanga que ce capitaine a été arrêté. Celui-ci a été cité comme
Actualité /
14/09/2005 - 17:39
C’est l’auditorat de la garnison militaire de cette ville qui a annoncé cette arrestation. L’officier des FARDC, Yalala Musabao était en poste au village de Kakwala, à plus ou moins 25 kilomètres, au sud-ouest de Kalemie, lorsqu’il a été appréhendé, selon radiookapi.net
Actualité /
14/09/2005 - 12:50
Cette rencontre s’ouvre ce mercredi 14 septembre pour marquer le 60e anniversaire de l’ONU. La République Démocratique du Congo devra prendre la parole à ce Sommet où, indique radiookapi.net, elle a un message particulier à adresser à la communauté internationale. Plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement du monde sont attendus au siège des Nations Unies. Ils vont devoir évaluer le niveau d’exécution des objectifs du millénaire et se prononcer sur les grands défis de développement des nations du
Actualité /