Articles de la catégorie « Kasumbalesa »

25/04/2014 - 20:13
La société civile de Kasumbalesa appelle la population à se mobiliser pour combattre l’insécurité dans cette cité, située à environ 90 km au Sud-Est de Lubumbashi (Katanga). La présidente de cette structure citoyenne, Solange Tshiloz Kappongo, a lancé cet appel, vendredi 25 avril, au cours d’une conférence de presse, tenue à la suite de la découverte du corps sans vie d’un homme d’une quarantaine d’années. Solange Tshiloz a indiqué que quatre motocyclistes ont également été blessés par balle cette semaine par des inconnus.
En bref / Insécurité, Kasumbalesa, Solange Tshiloz
09/03/2014 - 19:54
Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo Au terme d’une mission de travail au Katanga, le directeur général de la Direction générale des douanes et assises (DGDA), Deo Rugwiza, a annoncé une série des mesures visant à désengorger la douane de Kasumbalesa.
Actualité, Katanga / DGDA, Kasumbalesa
06/02/2014 - 15:19
L’office congolais de contrôle (OCC) a saisi 17 000 bidons d’huile végétale impropre à la consommation. Ces bidons étaient contenus dans une quarantaine de camions interceptés le 7 janvier dernier au poste frontalier de Kasumbalesa en provenance de l’Afrique australe. Le directeur provincial de l’OCC au Katanga, Fofo Nkozi, a déclaré le 6 février que ces bidons d’huile seront bientôt détruits. Selon lui, la date de limite de consommation de cette huile est fixée au mois de février.
En bref, Katanga, Actualité / huile, Kasumbalesa, Katanga, Lubumbashi, OCC
31/01/2014 - 20:46
Environ 160 personnes ont fui le village Mariachi pour trouver refuge au village Kasumbalesa, 45 kilomètres plus loin. Ces déplacés affirment fuir des coups de feux tirés par les Forces armées de la RDC (FARDC). D’après eux, les militaires disent traquer des miliciens dans ce village. Parmi ces déplacés, on compte 50 enfants, plus de 70 hommes et une quarantaine des femmes.
En bref, Katanga, Sécurité / FARDC, Kasumbalesa, miliciens
08/01/2014 - 10:42
Une vue du poste frontalier de Pweto, vers la Zambie. Radio Okapi Une centaine de Congolais arrêtés en Zambie pour séjour illégal depuis huit jours ont été libérés puis renvoyés dans leur pays le mardi 7 janvier.
Actualité, Katanga / expulsé, Kasumbalesa, Zambie
15/12/2013 - 15:45
Une des écoles de la RDC. Photo dc-kin.net L’inspecteur principal du Katanga, Nicolas Nyange a fermé dix écoles à  Kasumbalesa et trois autres à Kipushi vendredi 13 décembre.
Actualité, Actualité, Katanga / écoles, Éducation, EPSP, fermées, Kasumbalesa, Katanga, Kipushi
17/10/2013 - 19:55
Ecole SNCC Katanga L’air est devenu irrespirable pour les élèves et les enseignants de l’institut Makimbilizo de Kasumbalesa, à près de 90 Km de Lubumbashi, dans le Katanga. L’acide sulfurique déversé depuis 20 ans par la Société de développement industriel et minier du Congo (Sodimico) à proximité de cette école a fini par polluer l’air.
Actualité, Katanga, Santé, Société / acide sulfurique, école, Kasumbalesa, pollution
08/10/2013 - 17:28
Une vue du poste frontalier de Pweto, vers la Zambie. Radio Okapi Près de 50 Congolais en séjour irrégulier ont été expulsés de la Zambie le lundi 7 octobre. La plupart d’entre eux séjournent actuellement à Kasumbalesa. Selon le chef de cette cité du Katanga frontalière de la Zambie, une vingtaine de ces expulsés vivent dans des familles d’accueil.
Actualité, Katanga, Politique, Actualité, Santé, Société / expulsés, Kasumbalesa, Refoulés, Zambie
02/10/2013 - 18:29
Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo  Les transporteurs zambiens, tanzaniens et zimbabwéens ont cessé leur trafic au poste frontalier de Kasumbalesa depuis le week-end dernier. Ils  protestent contre la mort de leur collègue zambien, qui aurait été, selon eux, abattu par des bandits sur la route Kasumbalesa-Kolwezi au Katanga.
Actualité, Katanga, Actualité, Sécurité / Kasumbalesa, Katanga, Transporteur
18/09/2013 - 15:18
La  traversée à la frontière de Kasumbalesa (Katanga) de gros véhicules en provenance de la Zambie a repris timidement ce mercredi 18 septembre dans la matinée. Elle était suspendue depuis deux jours suite à l’agression d’un transporteur étranger par des bandits armés dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Ses collègues exigeaient un renforcement de la sécurité sur la route Lubumbashi – Kolwezi avant de reprendre leurs activités.
En bref / Kasumbalesa