Le Potentiel: Hewa Bora ne convainc pas

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse du mercredi 13 juillet

Le Potentiel : Hewa Bora ne convainc pas

Le Potentiel consacre sa une à la conférence de presse du patron de Hewa Bora, Stavros Papaioanou au siège de son entreprise.

Le journal constate tristement que le patron de Hewa Bora a tenu à tirer le drap de son côté. Pour lui, son entreprise est irréprochable à tout point de vue.

Il a aussi lancé le défi de fermer Hewa Bora, au cas où l’enquête diligentée apporterait la preuve des défaillances qui lui serait imputables, ajoute le quotidien.

Le Potentiel constate néanmoins dans les explications que des zones d’ombre continuent de planer sur les éléments de défense présentés par Hewa Bora. D’après ses analyses, le journal indique que le fait de reconnaître qu’il y avait mauvais temps à Kisangani, même pour les non spécialistes de l’aviation, la solution est de s’orienter vers l’aéroport le plus proche.

Le Phare : A quand la fin du « fula-fula » aérien ?

Le « Fula-fula » aérien est entré dans les mœurs congolaises à la suite de la prise en otage du secteur par des décideurs politiques affairistes, ceux-là à qui aucun fonctionnaire ne peut opposer la législation en vigueur. Un commentaire tranche du Phare dans sa une de ce mercredi 13 juillet.

En RDC, l’exploitant d’un aéronef peut passer outre les délais d’envoi en « check » ou de paiement des redevances aéronautiques sans être inquiété. Bref, le trafic aérien domestique baigne dans une grande anarchie au plan technique et administratif.

S’agissant de l’état des pistes et des instruments d’assistance au sol, en dépit d’efforts louables de leur modernisation par la Régie des Voies Aériennes, beaucoup reste encore à faire pour répondre totalement aux standards internationaux.

L’Avenir : crash de Kisangani, les deux boîtes noires retrouvées

Selon L’Avenir, les deux boites noires de l’appareil de Hewa Bora ont été retrouvées et remises au procureur de la République près le Tribunal de Kisangani pour décryptage.

L’objectif étant de mettre fin à la controverse autour des causes réelles de cet énième crash. D’après le confrère, proche du pouvoir, c’est sur ordre du ministre des Transports que l’équipe d’enquêteurs, mise sur pied le lundi dernier que ces boîtes noires ont été retrouvées.

Le confrère affirme aussi que les contrôleurs aériens en poste au moment du crash ont été soumis à un premier interrogatoire pendant toute la nuit de lundi au Parquet de Grande Instance de Kisangani. Quant à l’assurance, L’Avenir rapporte que le patron de Hewa Bora, le Greco-congolais Stavros Papaioanou a indiqué que Hewa Bora détient une police d’assurance de Price Forbes and Partners, une entreprise de courtage basée à Londres. La raison est que l’assureur national, la SONAS, jusqu’au crash de Goma en 2008, n’avait pas réussi à indemniser les victimes du crash dans cette province.

La Prospérité constate la persistance de la tension entre la Ceni et l’UDPS. Le journal fait allusion à la réponse qu’a donnée la Ceni au  mémorandum de l’UDPS. La consœur indique que le président de la Ceni, peut-être, pour éviter toute exploitation malencontreuse de ses éléments de réponse au mémo de l’UDPS, a choisi de les rendre publics. Transparence oblige.

Dans cette réponse, Daniel Ngoy affirme que la Ceni n’est pas en mesure de répondre à certaines exigences de l’UDPS, entre autres, la fermeture des frontières dix jours avant la tenue des scrutins, exigence qui relève plutôt de l’exécutif central, l’accès au serveur central pour raison de sécurité. L’Avenir indique l’UDPS et la DTP (Dynamique Tshisekedi Président) se réunissent, ce mercredi, pour fixer les Congolais sur la position qu’ils entendent adopter après examen des réponses fournies par la Ceni.

L’Observateur et Le Phare annoncent une conférence internationale sur Simon Kimbangu, le prophète de l’église kimbanguiste, à partir du 23 juillet à Kinshasa. L’église kimbanguiste est une église chrétienne africaine qui revendique 17 millions des fidèles principalement en RDC.

L’Observateur, par exemple, rapporte les propos des organisateurs de cette conférence. D’après le professeur Elikya Mbokolo, la majorité des Congolais ne connaissent rien de Simon Kimbangu. Ils connaissent de lui que des racontars.

Au cours de cette conférence, souligne L’Observateur, on montrera l’importance de cet homme dans l’histoire du Congo, de l’Afrique, du monde “.

« Aujourd’hui, les Congolais et les Africains sont libres et vivent dans des pays libres. Simon Kimbangu l’avait prédit des années plus tôt en déclarant que les Noirs deviendraient libres », écrit le confrère.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (150)
Ebola (63)
FARDC (61)
Beni (32)
FCC (28)
Djugu (28)
Unpc (27)
Ceni (26)
Ituri (26)
Lamuka (24)
Léopards (23)
ADF (22)
Sécurité (22)
Kinshasa (21)
JED (21)