La Tempête des tropiques : « Kinshasa : le transport paralysé »

Transport urbain à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de la presse kinoise du lundi 21 mai 2012

La Tempête des tropiques consacre sa une ce matin à la grève des conducteurs. Pour le journal, ce mouvement déclenché ce lundi 21 mai dans la matinée, a pour objectif de protester contre les tracasseries dont font l’objet les conducteurs de la part des agents de la police de circulation routière, de la Sonas et des autres services de l’Etat.

Dans tout ça, commente le quotidien, ce sont les Kinois qui sont contraints à la marche à pied.

Le Phare, de son coté, annonce une première question orale qui serait bientôt adressée au gouvernement de Matata Ponyo.

Selon le journal, le député Martin Fayulu a déposé, vendredi 18 mai au bureau de l’Assemblée nationale, une question orale avec débat adressée au vice-premier ministre et ministre de la défense, Alexandre Luba.

Le quotidien croit savoir que la question porte sur la situation sécuritaire dans l’Est du pays et les dernières rencontres entre officiels congolais et rwandais sur le territoire du Rwanda.

La Prospérité : « UDPS : Tshisekedi révoque, restructure et nomme ! ».

La consœur révèle que Clément Beya et Raphaël Kapambu, deux autres hauts cadres de l’UDPS qui, comme les ‘’33’’ députés siégeant, au nom de ce parti, à l’Assemblée Nationale, ont été, à leur tour, chassés sur décision du Conseil de Discipline. Selon le journal, les membres de cet organe du parti d’Etienne Tshisekedi, habillés en toges, prononcent désormais des sentences, sans le moindre état d’âme.

Dans la foulée, poursuit le journal, Etienne Tshisekedi reconduit Jacquemain Shabani à son poste de Secrétaire Général de l’UDPS, nonobstant ses petites brouilles avec les autorités judiciaires.

La Prospérité a repris dans son édition, la liste complète de toutes ces nominations et/ou permutations au sein de l’UDPS.

L’Avenir s’intéresse au bras de fer qui oppose la majorité et l’opposition à L’Assemblée nationale.

« Deux séances plénières n’ont pas réussi à mettre d’accord la Majorité et l’Opposition qui se disputent la présidence de la commission Politique administrative et juridique et la commission Economique et financière de l’Assemblée nationale », écrit le quotidien.

La plénière d’aujourd’hui est très décisive, poursuit le confrère, dans la mesure où, comme le consensus n’est toujours pas obtenu entre les deux grandes familles politiques, l’Assemblée nationale se voit dans l’obligation d’appliquer son Règlement intérieure qui prévoit l’organisation d’un vote.

L’Avenir révèle que c’est à l’issue de cette élection qui intervient aujourd’hui lundi 21 mai qu’il sera mis sur pied également deux autres organes. Il s’agit du comité des sages et la conférence des présidents. Ces organes, conformément aux prescrits de la Constitution et du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, permettront aux élus du peuple de bien exercer leurs tâches parlementaires tâches consistent à légiférer, élaborer et voter les lois, ainsi que contrôler l’exécutif national, émanation de l’Assemblée nationale.

Le Potentiel s’intéresse aussi au désaccord entre l’opposition et la majorité. Les violons sont loin de s’accorder entre les députés de l’Opposition et ceux de la Majorité, mentionne le journal pour qui le différend tourne autour du contrôle budgétaire et de la direction de deux commissions permanentes, à savoir Politique administrative et juridique (PAJ) et Economique financière (Ecofin).

Le délai supplémentaire accordé par le bureau de cette institution aux deux familles politiques n’a pas permis d’aplanir les divergences, renseigne le quotidien.

L’Opposition parlementaire tient à diriger une de ces deux commissions permanentes, à défaut de toutes les deux, alors que la Majorité ne l’entend pas de cette oreille.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner