Le Phare: «Fosse commune, la Majorité étouffe l’Opposition»

Vue de l’Assemblée nationale congolaise lors d’une assemblée plénière, le 06/01/2015 au palais du peuple à Kinshasa, siège du parlement. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise de mardi 5 mai 2015. La motion de défiance des députés de l’opposition contre le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Evariste Boshab a fait la une de journaux parus ce matin dans la capitale congolaise. Le Phare ouvre le bal et titre en sa manchette: «Fosse commune, la Majorité étouffe l’Opposition». Dans cet article, le quotidien rapporte que la motion de défiance dirigée contre le vice-Premier ministre sur la fosse commune de Maluku a été étouffée par la majorité présidentielle lors de la plénière de l’Assemblée nationale de lundi 4 mai.

Le tabloïd indique qu’aussitôt la lecture de la motion par le porte-parole des signataires, José Makila Sumanda, qui tenait à avoir des éclaircissements sur l’inhumation nocturne d’environ 421 inconnus dans une fosse commune, le président du groupe parlementaire PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary est monté à la tribune de l’hémicycle pour bloquer la démarche de l’opposition.

Dans une motion incidentielle, signale Le Phare, le député kabiliste a soutenu que la motion contre Evariste Boshab était mal dirigée, estimant que la question de la fosse commune relève du gouvernement provincial et non du gouvernement central.

Le quotidien cite Ramazani Shadary qui pense qu’en vertu du principe de la séparation des pouvoirs, l’Assemblée nationale ne pouvait pas se prononcer sur la question de la fosse commune qui se trouve déjà devant la justice, avec l’instruction initiée par le Procureur général de la République.

Le journal La Prospérité poursuit sur la même voie et barre en sa une: «Motion de défiance rejetée, Shadary contre-attaque, Boshab sauvé».

Selon le quotidien, le député de la Majorité Emmanuel Ramazani Shadary s’est déployé face à la démarche de José Makila et consorts qui, derrière la motion de défiance, voulaient  se taper la tête de Boshab, en l’évinçant de son piédestal au sein du gouvernement.

Le tabloïd signale que l’épreuve n’aura duré que l’espace de quelques temps et en définitive, Evariste Boshab conserve son fauteuil.

La Prospérité rapporte qu’il n’y avait pas grand-chose à craindre du moment que la Majorité présidentielle a fait bloc,  pour réduire en minorité les opposants qui, numériquement, n’ont pas fait le poids.

Le quotidien précise qu’Evariste Boshab n’est pas allé devant l’Assemblée nationale comme un agneau sur une table d’immolation aussi longtemps qu’il avait minutieusement préparé sa défense.

La Prospérité est restée au Palais du peuple pour revenir sur la question orale avec débat adressée au ministre de l’Agriculture, Pêche et Elevage, Isidore Kabwe qui a répondu à une centaine de questions sur les mesures que préconise le gouvernement pour protéger les petits producteurs et cultivateurs ruraux face à la production du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

Devant les députés, le ministre Isidore Kabwe a porté l’éclairage sur plusieurs autres points entre autres, le plan opérationnel, l’impact foncier et environnemental, la duplication des parcs agro-industriels en provinces, des routes autour de Bukanga Lonzo, des aspects liés à la production, au prix de revient et à la rentabilité, l’impact sur le marché local.

Par rapport à la préoccupation sur les campagnes agricoles et des résultats atteints, Isidore Kabwe, repris sur les lignes de la Prospérité, a fait savoir que le gouvernement a appuyé deux campagnes agricoles, 2012 -2013  et 2013 -2014.

De son côté, le journal l’Avenir évoque la compagnie Transco, où les conducteurs des bus ont débrayé pour quelques heures avant de reprendre leur volant. Le quotidien a indiqué que le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba a fait le déplacement de Masina pour s’imprégner des revendications de la masse laborieuse de cette entreprise.

Les conducteurs de Transco, souligne l’Avenir, réclament notamment l’augmentation du salaire, la signature du contrat à durée indéterminée, la réduction de l’écart de salaires entre les équipages et le personnel administratif ainsi que la dissolution de la délégation syndicale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner