Edition spéciale : investiture du président Félix Tshisekedi

Radio Okapi reçoit dans ses studios de Kinshasa plusieurs invités pour commenter l’investiture du président Félix Tshisekedi comme président de la République. C’est un événement inédit dans le pays depuis son accession à l’indépendance en 1960. L’émission spéciale de 3 heures est séquencée en trois parties d’une heure chacune. Une émission présentée par Pierrot Elamenji. Elle s’articule autour de trois thèmes suivants :

Evaluation du processus électoral (1ère partie)

Trois analystes débattent de ce thème

Abbé Alain Lomandja, expert en questions électorales. Il intervient depuis l’Allemagne.

Les élections financées par la RDC sont un pari gagné « sous réserve ». Les deux premières (2006 et 2011) ont connu des aides de la communauté internationale. C’est un progrès important, même si cette décision a été politique.

José Banzonzi, analyste politique.

La RDC vit pour la première fois de son histoire la première passation pacifique de pouvoir entre un président sortant et un président entrant. C’est historique. La RDC est l’épicentre de l’Afrique. Il était difficile d’imaginer que les élections seront organisées en 2016. Mais au finish, elles ont eu lieu sur fonds propres du pays.

Me Henri Womboloa, membre de la société civile et coordonnateur des associations des défenseurs des droits de l’homme.

Le financement des élections est une question de souveraineté. Dans les pays post-conflits, il y a des Etats fragiles qui n’ont pas de moyens nécessaires pour faire quelque chose. Là où l’Etat peut tout faire seul, la communauté applaudit.

Dans cet extrait sonore, vous pouvez écouter les interventions intégrales des invités.

Son.

Les défis du nouveau président sur le plan sécuritaire, économique et socio-politique (2e partie).

Quatre invités analysent ce thème. Il s'agit de: 

Mme Tracy Ntumba depuis Kolwazi dans le Lualaba. Elle est chercheuse et analyste en géopolitique et prospectives et défense des droits de la femme

Desmond Mureta de l’ONG YOUDEF, spécialisée dans la promotion de la jeunesse

Ernest Mpararo, membre de la société civile et président de la Ligue congolaise contre la corruption (LICOCO).

J’attends les premières mesures de ce régime, avant de juger. J’espère qu’il fera de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Il cite plusieurs dossiers que le président Tshisekedi devrait traiter en priorité, selon lui : le remboursement des crédits du Fonds de promotion pour l’investissement (FPI), le dossier Bukanga Lonzo, les contrats chinois et la fibre optique.

Christian Malingumu, analyste économique et chercheur à l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Le président élu devrait « pacifier le pays, instaurer les conditions sécuritaires nécessaires pour relancer l’économie. L’investissement est aussi tributaire de la sécurité du pays ». Il faut, selon lui, « mener les réformes pour améliorer le climat des affaires, instaurer une bonne justice, amener le secteur informel de l’économie et favoriser l’économie formelle. Il faut aussi favoriser la construction des routes de desserte agricole parce que les produits pourrissent dans les villages ».

Dans cet extrait sonore, vous pouvez écouter les autres détails des autres intervenants.

Son

Intégration sous-régionale et coopération internationale (3e partie).

Ce thème est commenté par trois invités :

Mobert Nsenga, Amnesty international. Il est basé à Nairobi. Il parle des défis de défense des droits de l’homme dans le contexte sous-régionale.

La question des droits de l’homme ne doit pas être appréhendée dans la sous-région sans parler des questions sécuritaires. Il faut commencer par éradiquer les groupes nuisibles (miliciens) qui sont actifs sur le sol congolais. Le nouveau gouvernement doit trouver des solutions à cette question. Démanteler ces groupes avec l’aide des Nations unies et les autres partenaires. Assurer les pays voisins pour que ces groupes voisins ne constituent pas une menace à leurs égards. Pour des accords obsolètes, chercher à les actualiser. La RDC doit redevenir un Etat qui respecte ses engagements au niveau interne et international. Il faut libérer les prisonniers politiques, faire rentrer les exilés pour qu’ils exercent sans être inquiétés

Onesphore Sematumba de Pole institute basé à Goma. Il est spécialiste des questions de coopération sous-régionale et lutte contre l’insécurité.

Professeur Labana Lassal Abar, professeur des Relations internationales dans les universités de la RDC.

Les commentaires des autres invités et l'intégralité de Mobert Nsenga sont à suivre en cliquant ici:

Son.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (178)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (34)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
élection (25)
Corruption (23)
Unpc (23)
UDPS (22)
Linafoot (22)
Caf (21)