La Prospérité: «Divorce consommé au sein du M23, Makenga chasse Runiga!»

Revue de presse du vendredi 1er mars 2013.

La Prospérité indique dans ses colonnes que la crise au sein de la rébellion du Nord-Kivu était prévisible depuis des mois avant que Makenga ne prenne la décision de prendre la tête du mouvement.

Le tabloïd précise que le nouveau maître du M23 reproche au président déchu plusieurs choses entre autres, «la malversation financière, les divisions des membres de la rébellion, la haine ethnique, l’escroquerie, le manque de professionnalisme et manque d’éthique politique».

Selon La Prospérité, Jean-Marie Runiga aurait, par ailleurs, laissé beaucoup d’espace au général déchu des FARDC, Bosco Ntaganda qui en a profité pour exercer une influence très négative sur les décisions du Mouvement au plus haut niveau.

L’information que confirme Le journal Le Potentiel qui barre en sa manchette: «Implosion du M23, une stratégie de Kigali». Le quotidien indique que le torchon brûle entre deux factions au sein du M23, coiffées l’une par Runiga, l’autre par Makenga. Le premier opterait pour une insertion dans la dynamique de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, tandis que le second tiendrait à en découdre sur le plan militaire avec comme objectif de reprendre Goma, indique le journal.

Le Potentiel a précisé que de l’AFDL au M23 en passant par le RCD et le CNDP, cette trajectoire est connue par cœur. Cette cacophonie du faucon face à la colombe est un stratagème du régime de Kigali qui opère par des excroissances en démultipliant les interlocuteurs de Kinshasa, poursuit le quotidien.

Sur la même question, le journal Forum des As croit savoir que Makenga a limogé Runiga sur instruction de Kigali. Le journal indique que Sultani Makenga s’est autoproclamé coordonnateur intérimaire de la rébellion en attendant la tenue du congrès chargé de désigner le nouveau maître. Forum des As souligne que la composition de la délégation du M23 à Kampala reste inchangée mais le mouvement promet de prendre des mesures afin d’impulser une autre dynamique à ces négociations.

De son côté, Jean-Marie Runiga a encaissé et accepté sans rechigner à devenir un simple militant de base, affirme le porte-parole militaire du mouvement, colonel Vianney Kazarama, repris dans les lignes du quotidien.

D’après Forum des As, la scissiparité du M23 peut continuer jusqu’à l’infini : M23 originel, M23 national, M23 aile Goma, M23 aile Rutshuru… Mais, cela ne dédouanerait aucun de ces récidivistes d’avoir prolongé sciemment le martyr du peuple congolais, commente le journal.

Le journal l’Avenir poursuit sur la même lancée et titre : Divisions au sein du M23, Kagame réédite l’exploit de 1998. Pour le tabloïd, c’est une stratégie de diversion savamment orchestrées par Paul Kagame, le président rwandais, qu’il considère comme acteur stratégique de cette nouvelle aventure.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner