Articles de la catégorie « marchandises »

09/05/2012 - 20:13
Plus de cinquante sourds-muets exerçant des activités commerciales ont protesté mercredi 9 mai au centre ville de Lubumbashi (Katanga) contre la confiscation des leurs marchandises par des policiers. Ils se sont rendus au gouvernorat et à la mairie pour se plaindre auprès des autorités.
En bref / marchandises, sourds-muets
02/11/2011 - 13:39
http://lh3.ggpht.com/-VxdkBUQX3zs/TigtWpfEzRI/AAAAAAAALL4/nsFN5iIZPas/IM..." id="shashinThumbnailLink_1" class="shashinFancybox" rel="shashinFancybox_1" title="Quelques passagers ce 29/06/2011 à l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa pour embarquement vers Lubumbashi à bord d'un Airbus A320 de la CAA.
Actualité / CAA, clients, Hewa Bora, marchandises
06/04/2011 - 05:23
Les opérateurs économiques de Bikenge,  à 202 kilomètres de Kindu, dans le territoire de Kasongo dau  sud du  Maniema n’ont pas ouvert commerces, le lundi 4 avril. Aucune activité économique n’a pu tourné. Environ sept mille opérateurs économiques sont en colère, car plus de 15 tonnes de leurs marchandises sont bloquées à l’aérodrome de Lusenge dans le territoire de Shabunda (Sud-Kivu), sur ordre du gouverneur de province.
En bref / FEC, Kasongo, marchandises
14/11/2010 - 21:00
La traversée sur la rivière Lomami est suspendue depuis trois semaines à  Lubao, à plus de 300 kilomètre de Mbuji Mayi. Le câble du bac qui assure ce passage est devenu défectueux et ne peut plus faciliter le trafic par peur d’ accidents. Conséquence : certains véhicules de transport des denrées alimentaires approvisionnant les marchés de Mbuji Mayi sont bloqués à Lubao. Depuis quelques semaines, le trafic est suspendu suite à l’état défectueux du câble du bac d’environ 100 mètres de longueur.
Actualité, Actualité / bac, câble, Lubao, marchandises, véhicules
31/10/2010 - 12:35
Une dizaine de camions transportant des marchandises sont stationnés au centre de négoce d’Ariwara,  à plus de 300 kilomètres au nord de Bunia,  à la frontière ougandaise. Des magasins et boutiques  fermés. C’est l’expression du ras-le-bol des opérateurs économiques qui exploitent cet axe.  D’après le bureau local de la Fédération des entreprises du Congo, Fec, ces opérateurs économiques  protestent contre la mesure de la Direction générale de douanes et Accises, imposant des pénalités à l’importation, faute de détenir un certificat de l’entreprise Bivac.
Actualité, Ituri / Ariwara, Douane, marchandises